L’Autre Alceste

 

Récit du vizir Assaf

 

L’ange de la mort est apparu à mon maître avec six visages, avec lesquels il recueille les âmes des habitants de l’Orient, de l’Occident, du ciel, de la terre, des pays de Jadjudi et Madjudi et du pays des croyants. Et il a tourné vers mon maître son sixième visage. Or, les djinns qui travaillent au temple en coupant les métaux sans bruit avec la pierre samur procurée par le corbeau, entendront la chute du corps du prophète sur le parquet de sa salle de cristal, et ne voudront point achever de construire. Ils voient mon maître debout entre les murailles transparentes, appuyé sur son bâton de cèdre ; et si l’ange lui enlève son âme dans cette posture, le parquet lumineux ne vibrera, heurté par le corps terrestre, qu’après la rupture du bâton, rongé par les vers. Et peut-être le temple sera-t-il achevé. J’ai conseillé à mon maître de soutenir ses paumes avec une verge d’or incorruptible, afin que les djinns le sachent éternellement debout dans la salle de cristal. Mais le prophète ne veut point empêcher que les vers démentent un éternel mensonge, et l’ange a préparé l’enveloppe de soie verte où sera insufflée son âme, confiée à un oiseau vert qui la portera au tribunal des deux anges Ankir et Menkir. Mais j’ai élevé mes regards vers le ciel, et la reine Balkis, femme de Salomon, qui a pour lui abjuré le culte du soleil, consentira à confier son âme à elle à l’ange qui l’insufflera dans l’enveloppe de soie verte, et l’ange de la mort, sous quelque forme qu’il apparaisse, recevra une âme enveloppée pour l’offrir à l’oiseau simurg, car l’âme doit parvenir au paradis des croyants par la région de l’air et du feu ; et un corps astral pour le batelier monstrueux, qui le transportera par le pays des marais. Ainsi Salomon vivra en corps et âme jusqu’à l’achèvement du temple.

 

 

Alfred Jarry

 

Extrait de : L’Autre Alceste

 


Publié par : incipit_fr
Étiquettes : , ,
Previous post
Next post

2 Responses to L’Autre Alceste

  1. FD_S FD_S says:

    Jarry c’est bon, Jarry, c’est la vie !

    A bientôt,

    Bises

Répondre à incipit_fr Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *