Le petit reporter – Pierre Desproges

Sale temps

Les paroissiens de Geddington, en Angleterre, voudraient bien qu’on répare l’horloge de leur église, qui les réveille toutes les nuits en sonnant les cent dix-sept coups de minuit.

Police se goure

Pratiquement ruinée, la police de Baltimore a interrompu une expérience anticriminalité. Elle offrait une prime de vingt dollars à quiconque apporterait une arme à feu au commissariat. En moins d’un mois, tous les armuriers de la ville ont écoulé leur stock de pistolets à neuf dollars..

Motif

Pas près de repartir en perm, les 33 pioupious qui se sont fait repérer alors qu’ils fumaient du kif en montant la garde devant le dépôt de munitions nucléaires américain de Miesau, en RFA. Il paraît que l’adjudant qui a rédigé le motif l’a encadré au-dessus de son lit, tellement c’est beau.

Gorge prise

« J’ai tué ma femme, elle souffrait trop. C’est un drame de l’euthanasie », a déclaré ce noctambule hagard, dans un commissariat de Boston. Vérification faite, la police s’aperçut que la dame souffrait effectivement d’une bronchite, au moment où son mari l’avait surprise dans les bras de son amant.

Poussins-chats

Rosette, une petite poule blanche d’une ferme périgourdine, abrite sous son aile une nichée de chatons abandonnés. Elle assume cette maternité imprévue avec une grande sérénité, sauf à l’heure de la tétée.

Homme d’aiguille

Après que M. George Lee, 71 ans, de Finchey (Grande-Bretagne) eut gagné un premier prix de broderie sur napperon dans un concours qui l’opposait à cent cinquante femmes, les dirigeantes du MLF local envisagent de publier un communiqué. Mais elles ne savent pas trop quoi mettre dedans.


Publié par : Kishloren
Étiquettes : , ,
Previous post
Next post

One Response to Le petit reporter – Pierre Desproges

  1. megacanard says:

    Les mots me manquent, je tenais à te le dire.

Répondre à megacanard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *